Pouvez-vous présenter « Céelle » en quelques mots ?

Céelle c’est ma petite entreprise créative, née de la réunion de mes deux passions, la tapisserie et le dessin, et de mon goût pour la déco. Avec Céelle, je propose des pièces uniques : des sièges chinés qui passent dans mon atelier pour une rénovation complète, et des planches originales et numérotées, toutes peintes et dessinées à la main. Et depuis quelques temps, je développe aussi une petite section papeterie (cartes postales, enveloppes, faire-part)

Quel a été votre parcours avant de devenir artiste ?

Pendant dix ans, j’étais journaliste pour la télévision. J’ai d’abord travaillé pour des documentaires, puis j’ai été journaliste reporter d’images pour les chaines d’info en continu. J’ai ensuite réalisé beaucoup de reportages pour l’émission E=M6. C’était génial ! Mais je savais qu’un jour, je ferai autre chose. Après des cours en loisirs en 2015 pendant deux ans, et une formation pro d’un an au Greta CDMA à Paris, j’ai obtenu mon CAP Tapissier en 2018 et j’ai commencé à refaire les sièges de mes clients dans mon petit salon parisien.

 

 

Caroline-cecelle-maison-paon

Pourquoi avoir décidé de totalement changer de voie, qu’est-ce qui vous a motivé ?

Être journaliste c’était super, mais avec l’arrivée de mes enfants, j’ai eu envie d’autre chose. Travailler de chez moi, être mon propre patron, et avoir un métier manuel : c’est ce qui m’a poussée à changer de voie. C’est aussi à cette époque que j’ai découvert mon côté créatif, et je crois que c’est une affaire de famille ! Ce que j’aime c’est maitriser l’ouvrage de A à Z, alors je chine des sièges, les retape, les recouvre avec un tissu actuel et les vends sur internet et en boutique. J’aime tellement donner une nouvelle allure à ces beautés !

Pour le dessin, c’est beaucoup plus récent. A vrai dire, ça m’est un peu tombée dessus, même si je me rends compte aujourd’hui que cela dormait en moi depuis longtemps. Il y a deux ans, j’ai commencé à peindre en reproduisant des tableaux ou des illustrations que j’aimais. Et un jour, j’ai pris une toile et j’ai peint des fonds de couleur verte sur lesquels j’ai dessiné différentes fleurs au pinceau. C’était un peu grossier, mais mes petites planches étaient nées !

Ceecelle-maison-paon

D’où puisez-vous votre inspiration ?

Tout m’inspire ! La nature évidemment, mais aussi les belles photos des magazines de déco, les formes, les papiers peints, les couleurs, les tissus… Il y a quelques années, j’ai découvert les cyanotypes. Il s’agit d’une technique photographique ancestrale qui permet d’obtenir un monochrome négatif de végétaux notamment. J’ai trouvé cela magnifique, et je pense qu’inconsciemment c’est ce qui a inspiré mes premières planches. 

Dans votre présentation vous énoncez que l’humeur du jour influe sur vos créations, qu’est-ce qui change ?

Mon humeur influe sur tout : les couleurs, les formes, la technique et les supports sur lesquels je décide de peindre. Mon humeur joue aussi sur mon envie de tapisser, de peindre ou de dessiner. Et c’est ce qui est génial dans le fait d’avoir ces deux activités, je jongle entre les matières, et j’ai toujours de quoi satisfaire ma créativité !

Parlons maintenant de vos techniques de travail, quel matériel utilisez-vous ?

Pour les sièges, j’ai appris et je me suis formée aux techniques des artisans-tapissiers. Je sais travailler le crin et refaire un siège selon la méthode traditionnelle, mais j’utilise aussi beaucoup la mousse pour garnir des assises plus contemporaines.

Pour le dessin, je suis une autodidacte. Ma technique est simple. Le fond est peint à l’acrylique, j’aime beaucoup mélanger les couleurs pour obtenir des teintes uniques. Le dessin quant à lui est réalisé à l’acrylique et au pinceau ou au crayon Posca. Leur mine extrafine permet un trait délicat et très précis.

Quelle activité est prédominante dans votre atelier ? La peinture ou chiner et rénover des sièges ?

Il n’y a pas réellement d’activité prépondérante. Je peux travailler sur des sièges plusieurs jours entiers puis ne plus y toucher pendant une semaine. Pour ce qui est du dessin, je dessine quasiment tous les jours. Le soir souvent, quand mes enfants sont couchés. C’est un moment calme et propice que j’apprécie énormément. 

Ceecelle-maison-paonD’après vous, quelle est votre meilleure création ? Pouvez-vous m’en parler ?

Côté sièges, j’ai récemment refait une paire de fauteuils scandinaves que j’ai recouverts avec un tissu à bouclettes écru. Je ne sais pas si c’est ma meilleure création, mais en tous cas, ils se sont vendus en quelques minutes !

Côté planches, il y a un triptyque vert avec un dessin blanc et doré que j’affectionne particulièrement. Il n’est pas mieux réussi que les autres, mais d’abord j’aime beaucoup l’idée du triptyque et ensuite, ce sont les premières planches que j’ai trouvé suffisamment « bonnes » pour être montrées. Il y a donc un petit côté affectif !

Retrouvez Caroline sur @_ceelle_  et sur www.maisonpaon.fr durant tout le mois de mai

 

Cette article vous a plu, sauvegardez le avec Pinterest

expo-ceelle-caroline-lemoine-tours-maison-paon